Lorem ipsum gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum. Sofisticur ali quenean.

INSTAGRAM

Qu’est-ce que le terrain ?

En Naturopathie, on parle beaucoup du « terrain ».

En effet, ce dernier a une place centrale car il représente l’ensemble de ce que nous sommes et ce sur quoi le naturopathe va se baser pour accompagner son consultant.

Sans connaître le terrain de la personne que l’on reçoit, il sera alors difficile de l’accompagner de façon personnalisée et notre accompagnement ressemblerait à un protocole que l’on donne à tous nos consultants. Or, la Naturopathie, c’est tour sauf ça!

Les 3 composantes du terrain

Ainsi, le terrain est défini par 3 composantes :

1)      Notre constitution

Elle est innée. On peut la définir comme notre base, notre hérédité, notre «pouvoir» génétique. Nous venons au monde avec. Il n’est donc pas possible de l’effacer mais nous allons voir que l’on peut la faire évoluer quelque peu avec le tempérament.

2)      Le tempérament

Il est acquis, donc il se met en place grâce ou à cause de ce que nous vivons et de ce que nous avons vécu. Il s’agit ici de l’évolution de la constitution en lien avec le temps et les expériences de la vie.

3)      Le psycho-émotionnel

Il se compose de notre état psychique, de nos émotions et de nos ressentis. Le psycho-émotionnel étant tout ce qui gère nos actions, nos décisions et nos choix de vie, il a une place primordial.

Qu’est-ce qui vient perturber notre terrain ?

Dans l’idéal, le terrain est un environnement sain et propre pour que nos cellules puissent vivre et fonctionner correctement.

Cependant, bon nombre de fois, ce dernier est perturbé et encrassé par des toxines amenées par le stress ou encore une mauvaise alimentation…

C’est donc sur ce genre de terrain déséquilibré que les maladies et les pathologies peuvent naître et perdurer.

D’ailleurs, à la fin de sa vie, Louis Pasteur, père du vaccin contre la rage, admettait « Le microbe n’est rien, le terrain est tout !”.

En effet, le microbe peut avoir une certaine importance selon son pouvoir de contamination et sa dangerosité, mais si l’individu a un terrain sain et une force vitale, ce microbe aura beaucoup plus de mal voire l’impossibilité de le déséquilibrer.

Le rôle du Naturopathe

Le Naturopathe a donc pour mission principale de restaurer ce terrain en proposant :

  • une alimentation adaptée,
  • une bonne hygiène de vie,
  • des actions diverses (notamment le drainage qui vise à évacuer les différentes toxines de l’organisme).

Ainsi, le consultant se voit accompagné de façon personnalisée en fonction de son terrain propre afin de retrouver toute sa force vitale et ses potentialités.