Lorem ipsum gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum. Sofisticur ali quenean.

INSTAGRAM

La psychomotricité

La Psychomotricité est une discipline holistique paramédicale. Elle est donc soumise à la prescription d’un médecin. Elle vise à optimiser et rétablir l’équilibre des fonctions motrices et psychiques par le biais d’un travail éducatif, rééducatif et/ou thérapeutique.

Plusieurs dimensions sont intégrées : l’activité neuro-motrice, le sensori-moteur, le psycho-affectif, la cognition et la construction identitaire.

La Psychomotricité considère alors que les fonctions motrices et sensorielles ainsi que l’état psychique, affectif et relationnel sont liés et indissociables. Ainsi, elle tend à harmoniser le développement et l’adaptation de la personne, tout en prenant en compte sa personnalité et son environnement. Elle permet de mieux prendre conscience de son corps afin d’en faire un instrument d’expression et de communication. Les émotions, les désirs, les fragilités mais aussi l’histoire du patient sont pris en compte, pour aller vers un mieux-être.

enfant jouant assis

La Psychomotricité est un métier à tisser, à tisser de la relation,
de l’histoire, du temps, du symbolique.

Catherine Potel

Le psychomotricien

Au contact de son patient, le psychomotricien est impliqué et engagé psychiquement et corporellement. Il instaure une alliance thérapeutique nécessaire à toute prise en charge. Il aide alors le patient à prendre conscience de son corps dans sa globalité. Ainsi, il soutient ses capacités sans faire à sa place et il l’accompagne dans ses difficultés et l’évolution éventuelle de celles-ci.

Le psychomotricien intervient dans le dépistage, la prévention et le traitement des troubles psychomoteurs et de certaines pathologies à tous les âges de la vie. Les médiations qu’il choisit sont multiples mais peuvent parfois être les mêmes que d’autres thérapeutes. Cependant, le regard et l’accompagnement différeront par la spécificité de la lecture psychomotrice, des objectifs et de la posture thérapeutique.

Les indications

deux petites filles courant sur la pelouse en souriant
    • Gestion du stress, des angoisses et des émotions,
    • Troubles du lien parents/enfant,
    • Traumatisme à la naissance,
    • Prématurité,
    • Dysfonctionnement post-natal,
    • Troubles psychomoteurs divers,
    • Trouble du tonus et de la régulation tonico-émotionnelle,
    • Trouble du schéma corporel et de l’image du corps,
    • Troubles sensoriels,
    • Trouble de la relation…

Les effets positifs

    • Plaisir du mouvement, d’être dans son corps, d’être soi-même,
    • Unité sensorielle, motrice, émotionnelle et mentale, psychique et corporelle,
    • Expression des désirs, des émotions
    • Mise en relation avec l’autre et le monde,
    • Eveil de l’imaginaire et du perceptif,
    • Expériences perceptives, sensorielles, kinesthésiques (motrices) et ludiques,
    • Transformation des éprouvés (ressentis) en représentations mentales,
    • Prise de conscience de ses conflits internes,
    • Confiance en soi et en l’autre,
    • Retrouver le goût de la vie,
    • Apprendre, évoluer, s’adapter, communiquer, exprimer, créer, construire, rêver!
    • Restaurer une harmonie globale…

Mes spécialités : Relaxation / Périnatalite

la Périnatalité et la Pédiatrie
    • Bilan psychomoteur d’observation du bébé et du jeune enfant,
    • Prise en charge des troubles du développement psychomoteur du bébé et du jeune enfant,
    • Travail sur le lien parents-enfant,
    • Portage physiologique (aux bras, à l’écharpe de portage, au porte-bébé),
    • Emmaillotage,
    • Toucher sensoriel/massage du bébé,
    • Accompagnement des difficultés de repérage des besoins du bébé et à la parentalité de façon globale,
    • Éclaircissements sur le développement psychomoteur de l’enfant,
    • Accompagnement à l’allaitement,
    • Médiation « voix chantée », berceuses,
    • Comment jouer et interagir avec son bébé…
la Relaxation

Pour tous les âges de la vie afin de gérer les angoisses, le stress et les émotions

Ainsi, pour vous accompagner au mieux lors de votre séance de relaxation, j’utilise la méthode Soubiran et le Yoga nidra. Je m’inspire également des relaxations de Jacobson et de Schultz. J’ai connu ces différentes méthodes lors de mes études de Psychomotricité et pendant ma formation de Professeure de Yoga.

Le portage physiologique

Enfant porté par sa mère en écharpe

Concernant le bébé

Au niveau physique, le portage physiologique stimule la tonicité musculaire, le bon développement des hanches et de la colonne vertébrale et les sens du bébé à terme comme du bébé prématuré. Véritable allié du développement psychomoteur et des expériences du tout petit.

 

Au niveau physiologique, il aide à la digestion et diminue les problèmes de reflux gastro-œsophagien. Il permet un massage du système digestif, ce qui régule les coliques, le stress et les pleurs. Il favorise l’allaitement si celui-ci est mis en place. Il régule la température et protège l’enfant de stimuli trop intenses.

 

Au niveau relationnel, il développe l’attachement entre l’enfant et son parent. Le sentiment de sécurité est renforcé.

 

Au niveau psychique : L’enfant est apaisé et sécurisé dans sa confiance en lui et la construction de son être.

Du côté des parents

Le parent ressent un sentiment de plaisir, de bien-être et de compétence. Le lien est amélioré car ils sont ensemble, mais chacun demeure autonome.

 

De plus, le portage physiologique amène cette liberté de mouvement et d’action car les bras du parent sont libres pour les tâches de la vie du foyer (courses, ménage, vaisselle, rangement du linge…), pour la vie familiale (jeux avec les aînés, lien avec le partenaire…), pour la vie professionnelle (dans le cas d’un télétravail) et pour les loisirs (sorties entre amis, hobbies, activités diverses pendant lesquelles il peut être adapté de porter son bébé…).

Les sources de stress sont alors diminuées pour tout le monde.

 

Enfin, le portage est tout terrain (trottoirs, escaliers, transport en commun, ville ou nature…). Ainsi, on peut se promener et se déplacer en toute aisance !

Le toucher sensoriel/massage du bébé

main massant le pied d'un nouveau-né

Le toucher est le premier sens qui se développe in-utéro et il demeure le sens le plus fondamental. Ainsi, il est primordial pour la construction du bébé d’être touché, enveloppé, caressé. Ce toucher sensoriel n’est pas à visée médicale mais recherche la détente et le confort de l’enfant massé et du parent qui masse. La relation qui s’établit par le biais du contact corporel et des interactions toniques, visuelles, auditives et verbales entre le parent et son bébé crée un environnement de confiance et d’apaisement. Le toucher procure à l’enfant des sensations tactiles douces et rassurantes dans le présent tout en sécurisant son futur. Il expérimente alors un « corps plaisir », globalisé, unifié et une contenance psychique et physique.

Au niveau physiologique, il aide à la digestion et à l’évacuation de l’air du système digestif donc il diminue les problèmes de reflux. Il permet un massage de ce dernier, ce qui régule les coliques et donc diminue les douleurs, le stress et les pleurs.

De plus, cette médiation permet aux parents de découvrir les aptitudes sensorielles, motrices et de communication précoce de leur enfant. Enfin, elle est reproductible partout.

Honoraires

Séance de RELAXATION :

1h : 40 euros / 1h30 : 50 euros

 

Atelier de portage physiologique du bébé de 1h :

En privé : 40 euros

En groupe : 15 euros

 

Atelier de massage/toucher du bébé et du jeune enfant de 1h :

En privé : 40 euros

En groupe : 15 euros

 

Pour les prises en charge de Psychomotricité sous prescription médicale, il est interdit d’écrire nos honoraires sur internet.

Je vous invite donc à ME CONTACTER.

Séance en VISIO via Zoom, à DOMICILE
et sur PEZENAS et alentours

    • Certaines mutuelles ou caisses d’assurance maladie remboursent partiellement
      les séances de Psychomotricité, je peux vous fournir une facture si nécessaire.
    • Pathologies reconnues comme un handicap par un médecin : monter un dossier MDPH
      (Maison Départementale des Personnes Handicapées) pour une aide financière.
    • Enfant reconnu handicapé : Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) versée pour
      prendre en charge la totalité ou une partie des soins psychomoteurs.